Pourquoi choisir le sel rose de l’Himalaya ?

C’est un secret pour personne, 5 000 milliards de particules plastiques flottent dans nos océans. La pollution plastique ne cesse d’augmenter et d’envahir notre planète si bien que même les endroits les plus isolés et protégés sont victimes de ce plastique qui, avec le temps, se transforme en confettis que l’on appelle “microplastiques”. Mais saviez-vous que cet éparpillement de microplastiques dans la terre, dans les fleuves, les rivières et dans les océans contaminent aussi notre alimentation

 

Le sel de mer : du plastique jusque dans nos assiettes

 

cuillère contenant du sel rose de l'himalaya pour l'archive sur le sel rose de l'himalaya sanna conscious concept

 

Une étude scientifique a analysé pas moins de 39 marques mondiales de sel et a démontré que la contamination plastique du sel de mer était la plus élevée, suivie par le sel des lacs, puis le sel gemme. Ces recherches, réalisées par des chercheurs de Corée du Sud et de Greenpeace Asie de l’Est, ont prouvé que 90% des marques de sel échantillonnées étaient polluées et contenaient des microplastiques. Cette étude a été publiée dans la revue scientifique Environmental Science & Technology. Vous pouvez consulter cette revue ici.

 

Du plastique dans le sel de mer : comment et pourquoi ?

 

Le sel de mer est produit par l’évaporation de l’eau de mer, et est généralement peu transformé. Selon la source de l’eau, ce processur d’évaporation laisse certains oligo-éléments et minéraux. Ces minéraux ajoutent de la saveur et de la couleur au sel de mer, un sel qui par ailleurs peut être de différentes grosseurs.

 

Le sel de mer est utilisé à des fins culinaires, ainsi que dans les cosmétiques. Certaines personnes pensent qu’il offre un goût plus riche que le sel ordinaire en raison de sa texture plus grossière et de sa vitesse de dissolution différente. Quoi qu’il en soit, le sel de mer est courant dans de nombreuses régions du monde et sa popularité continue de croître.

 

Cependant, les nutritionnistes ne cessent de rappeler qu’il est important de modérer sa consommation de sel car celui-ci serait mauvais pour la santé et pourrait représenter un risque pour le cœur et les artères. Nous savons maintenant que le sel de mer, bien qu’il soit d’une blancheur immaculée, représente un danger supplémentaire puisqu’il est à ce jour totalement pollué par des particules de plastique. Désormais la question n’est plus seulement de modérer sa consommation de sel mais surtout de savoir s’il est préférable d’arrêter définitivement de consommer en sel ?

 

Quels sont les risques liés à l’ingestion de microplastiques pour notre santé ?

 

Des recherches supplémentaires sont encore nécessaires pour déterminer et comprendre les effets potentiels de l’exposition aux microplastiques. Des études laissent cependant à penser que les substances chimiques contenues dans de nombreux produits en plastique pourraient être nocives pour la santé humaine.

Par exemple, les éléments de base de certains types de plastique ont des effets toxiques connus. Le BPA par exemple, est une substance chimique très controversée qui modifie et perturbe le système endocrinien. Le bisphénol A peut  interférer avec notre activité hormonale naturelle et avoir des conséquences négatives sur notre fertilité. Les études montrent que le BPA est aussi lié aux maladies cardio-vasculaires, au diabète de type 2, à l’obésité ou à l’asthme. La Food and Drug Administration a tout de même annoncé que pour la plupart des gens, l’exposition au BPA représente un danger faible tant que les volumes sont moindres.

Certaines recherches sur les animaux et les humains suggèrent que l’exposition au BPA peut augmenter le risque de malformations à la naissance, de maladies du métabolisme et d’autres problèmes de santé. Une revue scientifique à été publiée à ce sujet dans Reproductive Toxicology.

 

Éviter l’ingestion du plastique en privilégiant le sel rose de l’Himalaya

 

On l’aura compris, la consommation de sel de mer peut engendrer des problèmes de santé à cause de sa pollution plastique. En revanche, il existe une solution pour ne pas avoir à éliminer définitivement sa consommation quotidienne en sel : le sel rose de l’Himalaya !

 

Qu’est ce que le sel rose de l’Himalaya ?

 

Le sel rose de l’Himalaya est un sel de couleur rose naturelle, extrait de la mine de sel de Khewra, qui se situe près de l’Himalaya au Pakistan. La mine de sel de Khewra est l’une des plus anciennes et des plus importantes mines de sel au monde. On estime que le sel rose de l’Himalaya récolté dans cette mine a été formé il y a des millions d’années à partir de l’évaporation d’anciennes étendues d’eau. Le sel est extrait à la main et traité de façon artisanale pour obtenir un produit non raffiné, sans additifs et considéré comme beaucoup plus naturel que le sel de mer.

 

Comme le sel de mer, le sel rose de l’Himalaya est essentiellement composé de chlorure de sodium. Cependant, le processus naturel de récolte permet au sel rose de l’Himalaya de posséder de nombreux minéraux et oligo-éléments que l’on ne trouve pas dans le sel de mer ordinaire. Une analyse australienne a démontré que le sel rose d’Himalaya peut contenir jusqu’à 84 minéraux et oligo-éléments différents. En fait, ce sont ces minéraux, en particulier le fer, qui lui donnent cette couleur rose si particulière.

 

Avantages et bienfaits du sel rose de l’Himalaya

 

sel rose de l'himalaya dans un bol en bois archive pourquoi choisir le sel rose de l'himalaya sanna conscious concept

 

Il est possible de cuisiner avec le sel rose de l’Himalaya exactement comme avec le sel de mer. Son utilisation est parfaite pour des sauces, des marinades ou encore pour ajouter sur des aliments cuits. Certaines personnes utilisent même le sel rose de l’Himalaya pour griller, saisir et donner une saveur salée aux viandes et autres aliments.

Ce sel aux nombreux avantages peut être acheté finement moulu, tout comme le sel de mer, mais peut être également vendu sous forme de cristaux. Si le sel rose de l’Himalaya est destiné à des fins alimentaires, il est aussi un excellent choix pour d’autres usages non-alimentaires.

Le sel rose de l’Himalaya est en effet utilisé dans certains sels de bain ou gommages, qui sont destinés à améliorer les problèmes de peau et à apaiser les muscles courbaturés.

Les lampes à sel sont souvent fabriquées à partir du sel rose de l’Himalaya et sont réputées pour éliminer les polluants atmosphériques. Ces lampes sont constituées de grands blocs de sel rose de l’Himalaya et sont composées d’une source de lumière intérieure qui chauffe le sel. Passer du temps dans des grottes de sel artificielles formées de sel rose de l’Himalaya, comme la grotte de Roumanie qui est destinée au tourisme, est très apprécié par les personnes qui cherchent à améliorer leur peau et leur respiration.

 

Les avantages et les bienfaits du sel rose de l’Himalaya sont évidents, et la liste est encore longue. Voici quelques exemples des bienfaits du sel rose d’Himalaya pour notre santé :

  • Améliore les maladies respiratoires
  • Équilibre le pH du corps
  • Réduit les signes de vieillissement
  • Améliore la qualité du sommeil
  • Régule le taux de sucre dans le sang
  • Augmente la libido

 

Il est important de préciser que le sel rose de l’Himalaya est souvent plus cher que le sel de mer. Chez Sanna le sel rose de l’Himalaya a fait sa place petit à petit : d’abord pour ses vertus relaxantes comme sel de bain, puis en cuisine quand nous avons compris à quelle point le sel typique peut être dangereux pour la santé. Vous retrouverez notre sélection sel de l’Himalaya dans la section home de la boutique et des idées pour profiter de tous ses bienfaits sur notre page Instagram @sannaconsciousconcept. Bonne lecture !

 

Source: Karolina Grabowska from Pexels
Source: monicore from Pexels
Source:  Eva Elijas from Pexels
Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp