Comment empêcher les microplastiques d’envahir nos océans ?

Avez-vous déjà entendu parler des microplastiques ? Chaque semaine nous en ingérons chaque semaine 5 grammes ce qui représente l’équivalent d’une carte bleue comme l’indique le rapport de la World Wide Fund for Nature. Ces microparticules sont présentes partout dans notre quotidien, que ce soit dans nos vêtements ou dans nos produits cosmétiques, et contribuent sans que nous le voulions à la pollution de nos mers et de nos océans. 

 

microplastiques-dans-les-oceans-archive-sanna-conscious-concept

 

En effet, notre environnement marin est contaminé par les déchets plastiques et c’est chaque année près de 8 millions de tonnes de déchets qui parviennent à atteindre nos mers et nos océans. Cela représente environ 253 kilos de plastique par seconde ( oui par seconde vous avez bien lu ) et donc autant de particules qui sont relâchés causant alors de sérieux dommages sur notre planète. Les microplastiques sont peut-être difficiles à voir à l’œil nu, mais la pollution s’accumule et s’introduit désormais dans notre chaîne alimentaire. Des études publiées entre 2010 et 2013 ont révélé qu’en moyenne 15 % des poissons échantillonnés contenaient du plastique ; dans les études publiées entre 2017 et 2019, cette proportion est passée à 33 %. Les poissons mangent la pollution microplastique, puis nous mangeons les poissons. Le problème peut-il être plus clair ?

 

guppyfriend-sanna-conscious-concept

Sac de lavage de chez GUPPYFRIEND, 30€

 

Pour tenter de lutter contre cette pollution désastreuse, GUPPYFRIEND, une solution allemande brevetée pour les microplastiques, a créé un sac en tissu autonettoyant qui filtre les plus petites microfibres libérées par les textiles lors du lavage. Le sac n’est ni traité, ni teint et ne contient aucun additif car il est spécialement conçue pour le microfiltrage.

Les particules de plastique, sont généralement si petites qu’elles échappent aux stations d’épuration, sont contenues dans le sac et les fibres peuvent simplement être collectées à la fin du cycle de lavage et éliminées de manière appropriée. L’une des meilleures façons d’éviter que les microplastiques ne se détachent des vêtements pendant le lavage est d’arrêter d’acheter des vêtements synthétiques, mais pour prendre davantage soin des vêtements que nous possédons déjà, GUPPYFRIEND est une excellente solution pour vous aider à faire votre part en tant que consommateur conscient.

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp